Commentaire sur l’article « Ecouter la voix de l’apprenant » , titre qui pourrait être « écouter la voix et les voies de l’apprenant

Cette enquête me parait confirmer la démarche mise en oeuvre au sein des formations dites « pour apprendre à apprendre » ou « apprendre à apprendre et à communiquer ».

Ces prestations s’adressent tant à des publics peu ou mal lettrés, qu’à tout public de niveau V à II et également à des cadres.

En effet l’on y travaille davantage sur le contenant (comment se remettre en question, s’ouvrir aux propositions des autres, à leur évaluation et appropriation le cas échant, que sur un contenu.

Il pourrait être intéressant, à ce titre, que de telles démarches soient proposées dans la formation des enseignants qui peuvent penser avec trop d’a priori,  comme ce fut mon cas faute de confrontation vécue par le bais de telles expériences formatives, que ce qui parait clairement exprimé par l’un doit être clairement compris par les autres.

La plupart des formateurs intervenant sur ces démarches disent que la première personne à avoir évoluer est soi-même par un changement de posture : chercher à faire formuler l’interlocuteur, l’apprenant avant de lui fournir une réponse générique.

Jean-Louis Vincent